06/01/2011

Les loulous sont malades

Voici les nouvelles de ses derniers jours ; nous prenons un bon bain de microbes. Noé a commencé à avoir de la température à partir du réveillon, comme nous n’arrivions pas à le soigner nous avons du appeler le docteur en Russie. Il faut quand même que je vous raconte cette petite anecdote.

Le mardi 04 janvier, j’ai demandé à Guillaume qu’il se charge de trouver un docteur car Noé avait beaucoup plus de température ; il a donc demandé à Svetlana d’appeler le médecin, ce qu’elle a fait. Nous avons un peu compris comment ça marche ici. En fait, par quartier, il y a des polycliniques qui s’occupent de soigner les gens du quartier et il n’y a rien à payer ce service fait partie des avantages des « mutuelles » russes. J’ai donc vu débarqué à l’appart deux femmes qui venaient pour soigner Noé, avec masque sur le visage et trousse d’urgence. Le seul souci c’est qu’elles ne parlaient pas un mot d’anglais. J’étais un peu déboussolée, comment j’allais faire pour expliquer ce que Noé avait ? Je téléphone donc à Guillaume qui me dit que Sveta arrive encore heureux car je n’aurais rien compris ! La doctoresse a donc ausculté Noé, il a une bronchite, elles m’ont donné le traitement nécessaire pour mieux le soigner.

Ce qui m’a vraiment frappé, c’est les précautions prises par ses docteurs quand à l’utilisation abusive des médicaments. Ils préfèrent privilégier les méthodes naturelles à base de plante, l’homéopathie, etc. quand c’est possible. Ici Noé a quand même eu des antibiotiques car il avait un foyer infectieux. Il y a aussi un suivi quotidien des enfants ; le lendemain nous avons eu la visite de la pédiatre de la polyclinique qui est venue vérifier s’il y avait une amélioration et si le traitement de médecin d’urgence de la veille était suffisant. Et là aussi, ça n’a pas été simple car elle ne parlait pas beaucoup l’anglais et Sveta n’était pas là pour me donner un coup de main mais nous nous sommes comprises comme on pouvait en mélangeant anglais-russe. Et elle nous a refixé rendez-vous à la polyclinique ce samedi afin de recontrôler Noé.

Ninon et Violette sont aussi un peu enrhumées mais pour l’instant, elles n’ont pas de température. Nous les ferons auscultées par la doctoresse samedi. Guillaume et moi aussi, on est enrhumé, enfin s’est de saison avec l’humidité, le froid et la fatigue.

Je vous laisse, bisous et à bientôt en meilleure forme j’espère !!!

11:46 Écrit par Les Denayer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.